Imaginez une

édition limitée,

basée sur le temps

au lieu du nombre,

perpétuelle pour

les mélomanes et

durable financièrement

pour les artistes.

>

S\O\S

System Overload State

une offre musicale en résonance avec ce moment d'histoire,
un projet interactif et de soutien en ces temps incertains.


Les bases de fonctionnement suivent des directions simples :
  • un label Bandcamp de musique exclusive disponible soit au téléchargement, soit à l'abonnement,
  • Les revenus des abonnements partagés en parts égales et versés aux artistes mensuellement,
  • Les revenus des téléchargements reversés à 100% aux artistes.

Si ce project ne se limite pas musicalement parlant,
notons toutefois un solide lien de cœur avec l'underground dance music.

Photo n°24 (Détroit, juin 2012) par Sam Beebe - Ecotrust

pourquoi ? lettre ouverte comment ?

Quelques mots d'introduction

La crise sanitaire que nous traversons nous amène à repenser nos relations et notre organisation sociale ; avec d'un côté, une distanciation nécessaire à respecter, et de l'autre, une réelle action collective à mener. Pour quelques-uns cela signifie repli sur soi, isolement et rejet, pour les autres au contraire, soutient, engagement et changement.

Les spécificités particulières de ce virus génèrent des attitudes contradictoires. Pour nous protéger nous devons nous éloigner les uns des autres, en revanche, les gestes sanitaires barrières nous rendent interdépendants et nous devons être à proximité les uns et autres pour nous entraîder. En résumé, pour faire face à cette crise, il est nécessaire à la fois de penser collectivement à une échelle globale et aussi d'agir individuellement à un niveau local. Plutôt ironique étant donné le système actuel de fonctionnement de notre société qui est principalement à l'opposé. Basé sur de l'optimisation systématique plutôt qu'une recherche d'équilibre, notre modèle économique globalisé nous pousse à vivre nos vies de façon individuelles et déconnectés les uns des autres.
De nouvelles perspectives sont maintenant bien visibles.

Il peut paraître déplacé de parler de musique et d'art quand, au même moment, le personnel de santé risque sa vie, que des millions de personnes perdent leurs emplois et qu'il y a de lourdes pertes humaines à travers le monde. Cependant cette crise a aussi un impact considérable sur les artistes et musiciens indépendants. En effet, la partie vitale de nos revenus qui provient des concerts et prestations dj a complètement disparue lorsque tout s'est arrêté pour protéger notre santé. Et il semblerait que cette situation perdure un bon moment, voire jusqu'à la fin de l'année. De plus l'avenir n'étant pas écrit, le temps d'une réponse médicale à ce virus pourrait être plus long qu'espéré.

Néanmoins le confinement comme cet élan d'entre-aide collective nous offre l'opportunité de partager plus encore notre créativité et nos nouvelles orientations. Comme le disait Nina Simone :
"Comment peut-on être artiste et ne pas refléter son époque ?"
Et c'est précisément l'essence même de la culture. Ouverture, exploration, adaptation, réinvention, aussi bien qu'enchantement, émotion, déstabilisation et divertissement. D'autres rythmes, d'autres sons, d'autres mots, d'autres manières d'occuper l'espace, de percevoir les choses et les gens. Voilà ce à quoi l'art contribue.

mais comment ? lettre ouverte

bienvenue à S\O\S

System Overload State


musique exclusive

De la musique exclusive minimum pendant 1 an, disponible ensuite en streaming avec consentement des artistes.

remixes collaboratifs

Les artistes sont libres de se remixer entre-eux et de proposer la musique, soit en téléchargement sur leurs profils, soit en abonnement.

abonnement partagés

Les revenus des abonnements sont partagés équitablement entre les artistes et reversés mensuellement.

téléchargements directs

100% des revenus des téléchargements reversés aux artistes.